ACCUEIL

Médiation par les pairs

Qui sommes nous ?

Harcèlement
Estime de soi

Réseaux Sociaux

Mieux comprendre les conflits
Je gère mes propres conflits

Les mécanismes de la discrimination...

Je respecte les différences
Les médias et moi
La notion de projet
Maison des Lycéens
OUTILS

 

 

En partenariat avec :

 

Mettre en place la médiation par les pairs

dans MON établissement scolaire

Comment mettre en place la médiation entre élèves dans mon école ? Comment mettre en place la médiation par les pairs dans mon collège ? Comment faire pour mettre en œuvre la médiation par les pairs au lycée ? Quel est le dispositif pour mettre en place la médiation par les pairs dans un établissement scolaire ? Que faut-il pour faire pour démarrer la médiation par les pairs dans mon établissement ?

Retour

Formation des élèves

 

SOMMAIRE :  Cliquez pour sélectionner

La formation des élèves nécessite trois journées en moyenne pour préparer les futurs médiateurs. Il est impératif que les élèves sachent ce qu'ils font et pourquoi ils le font. Ce n'est qu'à cette condition qu'ils pourront transférer leurs habiletés et compétences vers les "médiés" et les aider progressivement à gérer leurs propres conflits de manière autonome. C'est l'un des objectifs de ce dispositif qu'il ne faut pas perdre de vue. Cette présentation fait référence à la mise en place dans un collège, elle sera adaptée pour les écoles, les lycées et les autres structures accueillant du jeune public. (voir programme de formation des élèves)

Formation des élèves - Programme

Formation des Adultes

Mise ne place du projet - Rétro planning

Objectifs, installation et suivi du dispositif

Foire aux questions

Des effets sur le comportement des élèves

Ressources

Charte de l'élève médiateur

Rôle de l'adulte référent

Formation des Adultes

   

Le dispositif repose sur une équipe d'adultes formés à la médiation par les pairs. Elle est généralement conduite par un pilote (CPE, enseignant, Prof. Documentaliste, infirmière, assistante sociale...). La formation des adulte est un temps de questionnement des pratiques individuelles et collectives effectives dans l'établissement qui permet de positionner la médiation en fonction de ce qui existe déjà. C'est pourquoi la formation n'est pas standardisée et doit être adaptée à chaque établissement.

 

On retrouvera dans le contenu les éléments suivants :

  1. Temps de présentation ;

  2. De l'intérêt de mieux se connaître ;

  3. La gestion du conflit (ou, comment intégrer le dispositif de médiation dans notre établissement) ;

  4. Le conflit dans la relation interpersonnelle ;

  5. La difficulté à gérer ses émotions dans le conflit ;

  6. La prise en compte de ses émotions et de ses besoins ainsi que de ceux des autres pour la résolution du conflit ;

  7. Les différentes postures de l'individu face au conflit ;

  8. Définition de la médiation par les pairs ;

  9. Les quatre étapes de la médiation ;

  10. L'opérationnalisation du dispositif de médiation par les pairs dans notre établissement.

Des apports sont faits en fonction de la demande et des besoins, notamment en termes de gestion de groupe ou de gestion du conflits dans la relation individuelle à l'élève, face au groupe ou concernant la gestion de comportements difficiles. D'autres apports et techniques de communication interpersonnelles telles que : Programmation Neurolinguistique, Attitudes de Porters, Communication Non Violente, Analyse Transactionnelle... peuvent aussi servir la mise en place de ce dispositif et répondre aux attentes des volontaires qui participent à cette formation.

haut

PROGRAMME DE FORMATION DES élèves (suite)

 

Introduction au principe de médiation ;

- Amener les médiateurs à mieux se connaître ;

- Créer un esprit de coopération et d’entraide au sein de l’équipe de médiateurs ;

- Introduire les principes généraux de la médiation ;

- Définir les tâches et les engagements du médiateur ;

- Présenter le « kit du médiateur au collège ».

 

Etapes 1 et 2 de  la médiation : CLAMER & COMMUNIQUER :

- Introduire les notions de CALMER et COMMUNIQUER ;

- Introduire et définir les notions de communication et d’écoute ;

- Sensibiliser les futurs médiateurs à la notion de communication verbale et non verbale ;

- S’exercer à la pratique des différentes techniques de communication ;

- Compléter le « kit du médiateur au collège ».

 

Etapes 3 et 4 de la médiation : CHERCHER & CONCLURE

-      Faire pratiquer les étapes 1 et 2 du processus de médiation ;

-      Introduire les étapes 3 et 4 ;

-      Faire pratiquer le processus complet de médiation ;

-      Donner quelques conseils aux médiateurs pour faciliter la médiation ;

-      Opérationnalisation du dispositif dans l’établissement ;

-      Mise ne place du dispositif de suivi ;

-      Compléter la boîte à outils du médiateur.

haut

Public : Volontaires parmi les adultes de l'établissement, équipe pluri-catégorielle, parents, agents, ...

Durée : 2journeés (consécutives ou non).

 

Public : Volontaires reconnus par leurs pairs et autorisés par leurs responsables légaux.

Durée : 3journeés non-consécutives.

 

Mise en place du dispositif dans votre établissement sur une année scolaire

Objectifs, installation et suivi du dispositif

Voici un rétro planning qui vous permettra de mieux appréhender la mise ne place du dispositif et le cycle de rotation sur les années suivantes. A noter que médiaitonparlespairs.fr vous aide à la mise ne place du dispositif sur une durée de 26 mois minimum.

Que vise-t-on lorsqu'on met en place ce dispositif ?

  •  C'est un dispositif qui permet d'en apprendre davantage sur autrui, sur ses camarades, pour connaître l’autre et utiliser l'empathie comme clé de communication. C'est un catalyseur qui permet de développer lestime de soi.

  •  Ce dispositif est un réel support qui permet d'appréhender  la nécessité de mettre en place des règles, ne serait-ce que pour s'écouter et avancer dans la résolution de conflit. Cela influe inévitablement sur la compréhension qu'on les élèves du règlement intérieur lui-même "porte parole" du rapport à la loi, au droit. La médiation n'est pas incompatible avec la sanction (la loi). Elle traite le différend entre deux individus en évacuant les frustrations qui animent la violence.

  •  Les médiés aussi apprennent de leurs pairs. Ils pourront mieux gérer les conflits en s’appropriant les méthodes, les pratiques mises en place dans le processus de médiation.

  •  C'est un support pour "pratiquer la citoyenneté" et développer son sens civique.

  •  Enfin c'est aussi un moyen de comprendre comment tout individu peut satisfaire ses propres besoins sans passer par la violence, d'acquérir des et de développer des compétences psycho-sociales.

  •  .../...

haut

Quand ? Qui ? Quoi ?

Jour 1

initiateur du projet (Pilote) + Chef d'établissement et collaborateurs

Définir les problématiques, les modalités d'intervention, les publics cibles, les dates, les coûts.

Semaine 1

Pilote + Copilote et Collaborateurs

Campagne d'information sur la mise en place du dispositif et recrutement parmi les adultes

Semaine 3

Réunion d'information auprès des personnes intéressées de près ou de loin par le projet

Présentations du dispositif dans les moindres détails. Questions - Réponses - Remarques

Inscription pour la formation des adultes

Semaine 4

Formation des adultes

Mettre en place le dispositif de médiation par les pairs dans l'établissement

Semaine 5 à 8

Promotion du dispositif auprès des élèves, des parents et rappel (éclairé) pour les collègues

Informer - "Trouver" des médiateurs - Réunir les volontaires - recueillir l'autorisation des responsables légaux - Informer des conditions de formation

Semaine 9 à 13

Les élèves volontaires choisis par leurs pairs

Entrer en formation de médiateur à raison d'une journée (différente) par semaine pendant trois semaines.

L'installation de dispositif peut paraitre longue et fastidieuse. Il est évidant que cette pratique de la médiation n'est pas "commune" et qu'il lui faudra un temps de "rodage".

Pour cela et pour nous, il s'agit de vous aider à répondre aux questions qui surgissent en cours de route. Nos formateurs n'ont pas LA connaissance ultime de la médiation, ni de recettes miracles à vous proposer, mais un peu de recul sur différents établissements qui ont pu mettre en place ce dispositif. C'est aussi ces établissements qui construisent des outils et les adaptent à leur pratiques afin que ceux-ci répondent davantage à leurs problématiques. C'est dans cet esprit de partage que nous nous inscrivons. Certains des outils, proposés en formation ou sur ce site, ont été crées par des établissements scolaires.

Le dispositif répond à la mise en place de différents pilier du socle commun des connaissances et des compétences (Pilier 1 - compétences langagières, Pilier 6 - compétences civiques et sociales,  Pilier 7 autonomie et initiative).

Semaine 14 & 15

Campagne d'information auprès de tous les camarades de l'établissement

Présenter le dispositif Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Avec qui ? Où ? etc.

Semaine 16

Mise en route du dispositif

Réalisation des premières médiations

Semaine 18

Chef d'établissement - Adultes référents - Parents - CESC - Médiateurs....

Cérémonie de remise des diplômes du médiateur (ou assistant médiateur)

Semaine 20

Equipe d'adultes référents + Pilotes + Formateur de "Mediaitonparlespairs.fr"

Partage des réussites et des échecs, échanges d'expériences, suivi du dispositif, réajustements, adaptations...

Semaine 30

Equipe d'adultes référents + Pilotes + Formateur de "Mediaitonparlespairs.fr"

Idem + Bilan de la période de fonctionnement - statistiques  - Objectifs intermédiaires

Le suivi et le partenariat avec l'établissement scolaire de notre association se fondent sur la charte de qualité de la médiation par les pairs pour les intervenants dans les écoles, les collèges et les lycées. A savoir :

  • Autonomie de l'établissement (par rapport à l'organisme extérieur). par le transfert de compétences des intervenants vers les personnels qui pourront ainsi assurer eux-mêmes la continuité du programme.

  • Nos formateurs sont formés et ont une expérience de terrain significative. Ils connaissent bien le fonctionnement des établissements scolaires et ont une expérience dans l'enseignement.

  • Nous assurons le suivi du dispositif par des évaluations, des rencontres, des bilans, de l'échange d'expérience

  • L'établissement garde, quoiqu'il arrive, toute la maîtrise du projet.

    Semaine 40

    Equipe d'adultes référents + Pilotes + Formateur de "Mediaitonparlespairs.fr"

    Bilan annuel - Qu'est-ce que le dispositif a amené à notre établissement ? Les objectifs de départ sont-ils atteints ? Arrêt du service médiations pour l'année "N" et poursuite pour l'année N+1.

    N+1

    Adultes référents + médiateurs + Formateur de "Mediaitonparlespairs.fr"

    Relance du dispositif et de des modalités de recrutement et de formation des nouveaux médiateurs

    Semaine N

    Pilotes

    Introduction des assistants médiateurs

    haut

    N +2

    Tous les acteurs de l'Etablissement

    Autonomie du dispositif de médiation par les pairs

     

    Foire Aux Questions

    Des effets sur le comportement des élèves

    Les adultes doivent-ils être tous volontaires pour être référents dans le dispositif de médiation  par les pairs ?

        -> Les expériences sur le terrain ont montré que les équipes de volontaires fonctionnent toujours bien mieux que les autres.  Il est important que les personnes soient sensibles à la mise en place d'un dispositif complémentaire pour la gestion des conflits entre élèves. Le dispositif est d'autant plus connu et reconnu qu'il est partagé par toutes les catégories de personnels dans l'établissement (vie scolaire, enseignant, agents, services médico-sociaux, COP, parents, médiateur social, APS, AED...).

     

    Combien d'adultes doivent-être formés ?

        -> Les adultes référents jouent un rôle important dans la communication autour du dispositif. Dans un premier temps pour l'installer dans l'établissement et dans un second temps pour le faire vivre. Le nombre d'adultes doit être fonction du planning des médiations. A chaque fois qu'une médiation a lieu un adulte référent doit être présent, installer la médiation, faire le bilan en fin de séance et être disponible en cas de souci durant la séance. (Voir rôle de l'adulte référent). Une équipe de 8 à 24 adultes est recommandée. Il est conseillé de ne pas tenir un service de médiation plus d'une fois par semaine pour éviter les contraintes trop lourdes.

    haut

    Combien d'élèves doivent être formés ?

        -> Dans un premier temps il faut réfléchir à un "planning des médiations" (Quand et où auront lieu les médiations, à quelle fréquence). Une fois cela établi, il convient de prévoir un binôme, au moins, de médiateurs par temps de médiation et éventuellement un binôme "volant".  

     

    Qui peut-être médiateur ?

       -> Tous les élèves. L'essentiel dans ce dispositif dit de médiation PAR LES PAIRS est bien que les médiateurs soient reconnus par leurs pairs. D'où la nécessité du prendre le temps de la réflexion (lors de la formation des adultes) pour envisager la campagne d'information et de promotion du service auprès des élèves (et des autres collègues). Il faut donc aboutir au fait que les élèves du collège, d'un niveau ou d'une classe reconnaissent parmi eux des camarades ayant les habiletés nécessaires pour tenir un rôle de médiateur. La réussite du dispositif repose beaucoup sur cela. Des modalités de recrutement seront étudiées lors de la formation des adultes.

       -> Exit les élèves perturbateurs ? NON, car certains élèves un peu turbulent(e)s cherchent parfois un support pour se mettre en valeur et catalyser leur énergie parfois débordante, la médiation offre ce support.

       -> Exit les élèves réservé(e)s ? NON car la formation est un formidable outil pour développer l'estime de soi et la confiance en soi. Par expérience, on sait que c'est TOUJOURS un effet remarqué chez les élèves qui suivent la formation.

    haut

    Quand et où ont lieu les médiations ?

        -> En règle général, les médiations ont lieu lors des temps informels (pause méridienne, le matin, le soir et / ou durant les récréations). Elle doivent prendre place dans un local (dit : bureau des médiateurs ou de la médiation) qui durant le temps de la médiation est réservé uniquement à cela.

     

    Les médiation se font-elles dans la cours, les couloirs, la classe, en direct ?

       -> NON, jamais ! Pour la simple raison qu'il n'est pas possible, pour qui que ce soit d'être à l'écoute et objectif, autant que faire se peut, lorsque l'on est empreint à une émotion produite par le conflit. Il faut donc un temps nécessaire pour qu'elle s'estompe, entre le conflit et la tentative de résolution. Ce temps ne doit pas être trop long car la trace laissée par l'émotion, le sentiment, serait un handicap pour trouver une solution gagnant-gagnant. UN conflit se produit à la récréation du matin, il peut être géré à la récréation de l'après midi ou dans les 48 heures qui suivent. (Cela étant à adapter en fonction de la situation).

    haut

    Les médiateurs sont seuls avec les élèves en conflits ?

       -> OUI, les médiateurs travaillent toujours en binôme et ne reçoivent que deux élèves en conflit à la fois (ils ne sont pas formés pour traiter des conflits entre deux groupes, à chaud ou entre un élève et un adulte). Après que l'adulte ait pris toutes les garanties pour mettre les élèves dans de bonnes conditions, la médiation commence sans la présence de de l'adulte.

     

    Combien de temps dure la formation ?

        -> 3 jours pour le collège, 8 demi-journées pour l'école primaire et 2 jours pour le lycée. A déterminer en fonction du public et du projet.

    haut

    Est-ce que c'est un dispositif lourd à gérer ?

        -> Au départ, cela peut paraitre lourd à gérer. C'est une question d'organisation et d'implication des personnes référentes et volontaires.  Il faut éviter que le pilote fasse tout le travail de gestion de planning, de rappels, de prise de rendez-vous, évaluations, bilans, présence lors des médiations... Les tâches sont à se répartir. Par exemple la prise de rendez-vous doit pourvoir être accessible à tous les adultes de l'établissement. Théoriquement une équipe de 12 à 18 volontaires devrait consacrer en moyenne 5 à 10 mn par semaine et par personne à la médiation.

     

    Peut-ont avoir un exemple ?

        ->  Le dispositif est expliqué ici. Il s'agit d'une vidéo d'Eduscol, portail national des professionnels de l'éducation.

     

    Sanction ou médiation, un choix démagogique !

        -> La sanction et la médiation ne sont pas incomptables. Tout règlement de vie en collectivité prévoit des sanctions et aussi des moyens pour favoriser le dialogue et l'écoute des parties en cas de conflit. La médiation par les pairs est l'un de ces outils complémentaires de communication qui vise a améliorer le climat de l'établissement et à prévenir, par exemple, le harcèlement scolaire. Les conflits (dit petits conflits) qui sont gérés par la médiation ne sont pas, en général, de nature à engendrer une sanction systématique. Dans tous les cas, il peut y avoir sanction et médiation.

    haut

    Quels types de conflits sont traités par la médiation :

       -> Une rumeur - Tricherie - Des moqueries - Un vol de matériel - Un bris de matériel - Un emprunt de matériel sans autorisation - Des insultes - Des menaces - Une bousculade - Un malentendu - Non-respect des règles - Taquineries...

     

    Posez votre question en cliquant ici.

    haut

    La perception du conflit (valeurs bafouées, règles enfreintes,…)  entre deux individus appartenant à un même "groupe social" est directement liée à la perception que ces individus ont de leurs valeurs et donc du conflit.

    L'action engagée, lorsqu’un des deux se sent lésé,  est généralement graduée en fonction de cette perception. C'est cette graduation qui varie selon les cultures, les époques et les générations.

    Nous les adultes, nous n’appartenons pas au même groupe social que les élèves. Nous n’avons pas les mêmes codes ni la même expérience de l'existence de relations entre membres !  Reconnaissons par là que nous n’avons pas la même culture. Nous pourrions alors nous demander si les codes et les méthodes que nous employons et auxquels nous nous référons pour traiter les conflits sont perçus et compris de la même façon par les et par les adultes. 

    Brigitte  LIATARD, l'une des premières actrices de la médiation scolaire remarque également que l'"on constate que les élèves peuvent désamorcer un certain nombre de situations en trouvant des méthodes plus efficaces que des adultes. Ils usent de la même langue, du même vocabulaire, ils ont une compréhension plus précise des embrouilles et une idée différente des solutions".

     C'est pourquoi c'est un dispositif qui prend tout son sens dans un établissement scolaire qui promeut le vivre ensemble.  "Chaque élève est entraîné à effectuer un travail sur soi à travers les exercices qui portent sur la connaissance de soi, son ressenti, ses besoins, grâce à la mise en mots. Cette connaissance permet la maîtrise et le contrôle de soi et donc, au moins, de différer l'acte violent dans une situation de tension".  

    Pour assécher le li par lequel se nourrit le harcèlement, la médiation joue un rôle important. Entre élèves il n'est pas question de dénonciation. Il n'y a pas de "fayotage" ou de "balance". Et puis donné l'occasion au harceleur de pouvoir s'exprimer et d'être entendu et écouté, c'est aussi un moyen de l'aider à supporter ses propres frustrations. C'est en ce sens que la médiation par les pairs est un moyen complémentaire de lutte contre le harcèlement à l'école. Elle libère les mots pour protéger des maux !

    haut

    Ressources

    Du côté des livres :

    •  Contre violence et mal-être - La médiation par les élèves, DIAZ Babeth et LIATARD Brigitte, Paris : Nathan, 1999 ;

    •  La Médiation scolaire par les élèves - BONAFÉ-SCHMITT Jean-Pierre, Paris : ESF, 2000 ;

    •  La Médiation par les élèves. Enjeux et perspectives pour la vie scolaire. CONDETTE-CASTELAIN Sylvie et HUE-NONIN Corinne ;

    •  Devenir son propre médiateur - TIMMERMANS-DELWART Joëlle, Paris : Chronique sociale, 2004 ;

    •  Médiation et Jeunesse. Mineurs et médiations familiales, scolaires et pénales en pays francophones - MIRIMANOFF Jean, dir. et SOUQUET Marianne, co-auteur pour la France, Bruxelles : Larcier, 2013 ;

    •  Médiations. Les Ateliers silencieux de la démocratie - FAGET Jacques, Paris : Érès, 2010 

    haut

    Vidéo et DVD :

    •  Un après-midi au collège : devenir médiateur (suite du DVD Kenny) Auteurs : DIAZ Babeth et LIATARD Brigitte, réalisateurs : GONNET Gabriel, Pantin : La Cathode, 2010.

    •  Bullied BLAIN G. et VAUCAN M. (professeurs d’anglais) Réalisatrice : GRAIN Sophie, Clichy : Baiacedez Films production, 2013.

    haut

    Sur le Net :

    haut

    Charte du médiateur

    Rôle de l'adulte référent

    En tant que médiateur, je m’engage à… :

    •  Suivre tous les temps de formation des médiateurs ;

    •  Être présent aux moments convenus sur le planning des médiateurs (sauf circonstances exceptionnelles) ;

    •  Assister aux rencontres d’équipe et d’accompagnement des médiateurs ;

    •  Tenir mon rôle pour toute la durée du mandat prévue ;

    •  Être à l'écoute des médiés, sans préjugés ni, a priori ;

    •  Être sérieux et respectueux vis-à-vis des médiés et de mes collègues médiateurs ;

    •  Ne pas juger les médiés ;

    •  Être sincère et vrai ;

    •  À garder le secret, ce qui se dit ici, en médiation, reste dans le bureau des médiateurs ! Principe de confidentialité ;

    •  À faire mon possible pour aider les médiés à trouver une solution, pour mettre en évidence les points d'accord et les choses sur lesquelles ils se rejoignent ;

    •  Promouvoir la médiation auprès de mes camarades ;

    •  Vérifier que les personnes en conflit ne soient pas mes amis avant de recevoir les médiés ;

    •  Respecter cette charte scrupuleusement.

    En tant que médiateur, j'ai le droit… :

    •  De demander de l'aide aux autres médiateurs, de passer le relais ;

    •  De demander l’aide d’un adulte si j’en ressens le besoin ;

    •  D’arrêter une médiation à tout moment si je vois que les règles ne sont pas respectées ;

    (Issu du "Kit du médiateur au collège" - ASJ - mediationparlespair.fr)

    Haut

    Avant la mise en place du dispositif :

    •  Participer à la formation des adultes ;

    •  Participer à la promotion du service de médiation (communication autour du projet) vis à vis des collègues, des élèves et des parents ;

    •  Proposer une médiation aux élèves concernés ;

    •  Etre personne ressource sur le service de médiation et répondre aux questions techniques, pratiques et autres ;

    •  Contribuer aux opérations de recrutement des médiateurs ;

    Etre présent pendant un temps de médiation :

    •  Accueillir les médiateurs,

    •  Ouvrir la salle de médiation aux médiateurs ;

    •  Accueillir les élèves médiés ;

    •  Le cas échéant, faire les présentations et rappeler l'intérêt de venir en médiation ;

    •  Laisser les élèves prendre en charge la médiation (Le cas échéant à la demande des médiateurs et médiés, si tous sont d'accord, assister à la médiation exceptionnellement) ;

    •  A la fin du temps imparti (fin de la récréation par exemple), vérifier avec les médiateurs si tout s'est bien déroulé ;

    •  Prendre connaissance de l'issue de la médiation (aboutie, non-aboutie, besoin d'un autre Rdv ?) et fermer la salle de médiation ;

    •  Rendre compte de ce temps de permanence périodiquement aux pilotes, faire remonter les informations, les remarques, les critiques ;

    •  Participer le plus souvent possible au temps d'évaluation et de bilan ;

    •  L'année N+1, si le cœur vous en dit, mettre en place un temps de formation des nouveaux médiateurs ;

    Haut

    Voir la fiche action de la formation des élèves à la médiation par les pairs

     

    Contactez-nous au : 09 52 80 45 73 ou par mail sur contact@mediationparlespairs.fr

    Haut


    Association loi 1901, agréée Jeunesse Education Populaire N°59JEP1856, Agréée Education Nationale

    Siret : 44514448800027 - NAF/APE : 9499Z - RNA : W595002759

    Tél. : 09 52 80 45 73 - Fax : 09 57 80 45 73 - Mobile : 06 222 78 666 contact@mediationparlespairs.fr

    Dernière mise à jour le : 28 février 2016.

    Mentions Légales